fbpx

Facebook lance sa crypto-monnaie : Libra

Le réseau social
Facebook se diversifie

100%
Catégorie:  Actualités

Le réseau social diversifie ses activités

Mardi 18 juin 2019, Facebook a annoncé le lancement par sa filiale Calibra de sa crypto-monnaie, Libra, en partenariat avec 27 autres firmes dont Uber, Spotify, eBay ou Iliad (Free). Cette monnaie aurait pour but de rendre les transferts d’argent plus rapides et de réduire les frais de ceux-ci, en particulier sur les transactions internationales. Cette monnaie pourra être achetée en ligne et dans des points de vente avec des devises normales et pourra sûrement être utilisée sur Facebook et sur les plateformes des différents partenaires. 

Une monnaie d’un nouveau genre

Libra sera une crypto-monnnaie stable comme le Tether, sa valeur dépendra de monnaies réelles, mais contrairement au Tether qui est indexé sur le dollar, elle sera indexée sur une multitude de monnaies et de Bons du Trésor assurant une stabilité inégalée par les autres crypto-monnaies et réduisant ainsi les risques de spéculation. Cette initiative rappelle l’application WeChat en Chine qui joue déjà un rôle similaire avec ses fonctionnalités de réseau social en plus d’assurer des transactions financières. La création d’un compte Calibra ne nécessitera pas un compte bancaire, mais seulement une vérification de l’identité de l’utilisateur ce qui permettra à des personnes n’ayant pas accès à un compte bancaire d’avoir accès à une plateforme pour effectuer des transactions, similairement à M-Pesa, une application populaire au Kenya et en Tanzanie.

cryptomonnaie facebook libra

Mais un projet controversé

Grâce à cette initiative, Facebook assure la pérennité de son monopole en tant que GAFA. (Google, Apple, Facebook, Amazon) Il est important de noter que Facebook affirme que Calibra “ne partagera pas d’informations sur les comptes, ou d’informations financières avec Facebook ou avec de tierces parties, sans le consentement de l’utilisateur“.

Facebook, qui a depuis le scandale de Cambridge Analytica la réputation ternie, a légué la gestion de la monnaie à la Libra Association (composée des 28 membres du projet et basée à Genève en Suisse) et promet qu’il y aura une séparation entre ses activités et celles de Calibra. Tout de même, beaucoup redoutent les risques potentiels liés à la création d’une monnaie mondiale gérée par des entreprises.

Le projet reçoit des critiques de la part de différents acteurs : le Congrès américain a déjà demandé aux dirigeants de Facebook de venir s’expliquer, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances s’oppose à la création de cette devise : “que Facebook crée un instrument de transaction, pourquoi pas. En revanche, que ça devienne une monnaie souveraine, il ne peut pas en être question” et de leur côté, la Russie, la Chine et la Corée du Nord refusent la mise en place de ce service sur leur territoire. Le dirigeant du Crédit Mutuel Nicolas Théry a appelé aux Etats à s’opposer à la création de cette crypto-monnaie. La France a finalement demandé aux banques centrales des pays membre du G7 de rédiger un rapport sur ce projet d’ici mi-juillet.

Le service ne sera pas opérationnel avant 2020, jusque-là les opposants à sa mise en place tenteront de ralentir voire de faire arrêter le projet, force est de constater que ce que Facebook a annoncé mardi n’est pas encore définitif, le projet devra peut-être être adapté ou arrêté à la demande des différents acteurs politiques.

A suivre…

facebook libra cryptomonnaie
libra faceook monnaie
cryptomonnaie facebook
libra coin facebook
libra monnaie facebook
Retour aux articles
cet article a été partagé 0 fois
 000

Contact & Accès

100%